Au fond du puit

Publié le par Chiffonnette

2265082848.jpg
 
 
Où l’on retrouve Thursday enceinte, réfugiée dans un mauvais roman policier promis à la destruction et fermement décidée à fabriquer la layette de son bébé… Non, à éviter les ennuis autant que possible pendant quelques mois. Sauf que quand on s’appelle Thursday Next, il faut s’attendre à ce que le minotaure se fasse la malle, que Heathcliff pique une crise, que l’univers d’Enid Blyton ne soit pas si rose que ça et que les cinglés débarquent dans un monde de la fiction qui n’avait pas besoin de ça pour imposer l’uniformisation de la littérature par le nouveau système d’exploitation Ultraword TM.
 
Il n’y a pas à dire, Jasper Fforde ne perd pas la main. Dans ce troisième volet des aventures de Thursday, il continue à décrire l’univers délirant de la fiction. Un monde où les personnages de roman sont en vie, où, quand la grammaire est attaquée, tout menace de s’effondrer, où les licornes broutent paisiblement dans leur réserve protégée et où le chat du Cheshire balade son sourire en croissant de lune. Le tout avec un rythme toujours aussi endiablé et un humour déjanté. Que l’on juge de l’effet d’un stage de gestion de la violence dans Les hauts de Hurlevent… Avec une intervenante qui n’hésite pas à passer ses nerfs sur le jeune premier qui lui casse les pieds !
Mais ce que j’aime avec Jasper Fforde, c’est qu’il n’y a pas qu’un bon moment de lecture. On découvre beaucoup de personnages et de romans de la littérature anglaise plus ou moins connus, des contes, et foultitude de choses ! Quand à l’imagination dont il fait preuve en inventant les rouages de l’inspiration des auteurs, la mécanique de la lecture et de l’origine des mots, elle est tout bonnement époustouflante !
San compter avec les petites réflexions qui traversent mine de rien son roman… Ultraword et les débats qu’il provoque rappellent fortement les problématiques du livre numérique… Il est aussi question de littérature de masse, de la mémoire et d’un certain nombre d’autres choses.
Alors même si les références sont parfois un brin trop anglaises pour être totalement accessible, même si j’ai regretté que l’histoire « personnelle » de Thursday n’avance pas plus, même si trop de rythme peut parfois tuer le rythme, je ne peux que me déclarer enchantée d’avoir pu retrouver une de mes héroïnes préférées dans ses galères indescriptibles.
 

Jasper Fforde, Le puit des histoires perdues, 10/18, 2007, 445 p.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

canthilde 01/01/2008 13:09

Ah, ça, l'imagination, on ne peut pas lui enlever ! Après, est-ce que le scénario est totalement maîtrisé ? Je trouve que ça part un peu dans tous les sens. C'est pour ça qu'on l'aime, bien sûr !Personnellement, je vais attendre la sortie des deux derniers en français pour les lire à la suite.Et bonne année livresque !

Chiffonnette 01/01/2008 19:27

C'est sans doute une bonne idée mais je ne vais jamais réussir à résister! Ceci dit, je suis assez d'accord avec toi sur le fait que ça part un peu dans tous les sens! Sauf que c'est aussi au détriment du scénario d'ensemble et qu'on a un peu l'impression de stagner dans ce tome. Dommage. J'espère uq eça va s'arranger dans le quatre! Ce qui ne m'a pas empêchée d'adorer ceci-dit!Bonne année à toi aussi!

BELLESAHI 01/01/2008 10:38

Une belle année 2008. Qu'elle t'apporte beaucoup de bonheur !

Chiffonnette 01/01/2008 10:45

Merci Bellesahi! Bonne année à toi aussi

cathulu 01/01/2008 10:26

Je copie sur Hydromiel même si je trouve que la série s'essouffle un peu. Excellente année 2008 à toi, Chiffonnette et plein de belles lectures !Bises

Chiffonnette 01/01/2008 10:45

Merci Cathulu! Bonne année à toi aussi!

hydromiel 01/01/2008 01:43

C'est marrant je viens de lire il y a juste quelques temps ce livre. J'ai adoré les 3 qui sont en poche et maintenant je trépigne en attendant que le 4ème veuille bien lui aussi, sortir en poche... grrrrr

Chiffonnette 01/01/2008 10:45

Dur hein? Je me demande si je ne vais pas faire un tour chez Gibert, histoire de voir s'il est en occasion! C'est bas et vil de ma part, mais mon infinie patience a des limites!

Emeraude 31/12/2007 08:30

je n'ai que moyennement aimé le premier. Même si je suis d'accord sur l'imagination et l'humour. Ce que tu en dis me donne envie de faire un 2è test...et tiens, puisque mon challenge n'est pas complet et que la lettre F reste vide, allez hop, c'est lui qui prend la place avec le n°2 de la série!

Chiffonnette 01/01/2008 10:44

Je devrais même pouvoir te le prêter s'il est bien sur mes étagères!