Bouquiner

Publié le par Chiffonnette

arton1599.gif
 
 
Annie François est une lectrice compulsive. Une lectrice qui choisit dans ce court livre de se raconter, de raconter son rapport aux livres et la lecture.
 
En une succession de courts chapitres, Annie François retrace ses relations intimes et persistantes avec les amants les plus exigeants. Des amants qui n’admettent guères de concurrences. Des amants qui surchargent les valises. Qui provoquent des dilemmes sans fin. Qui épuisent les banquiers. Qui remplissent les maisons. Qui sont sujets à des listes et des discussions sans fin.
Bref, Annie François nous parle des livres et de son amour profond, maniaque pour les livres.
Cela donne une succession de chapitres courts qui traitent avec humour des symptômes de la maladie.
Autant vous dire qu’il y a des moyens, foule de moyens de s’y reconnaître. Des pulsions en librairie au remplissage d’un sac de voyage, des piles qui d’effondrent à la mauvais foi la plus totale en matière de lecture et de manière de lire, tout y passe !
Parfois, Annie François agace un peu par ses snobismes et ses manies. En tout cas jusqu’à ce que la LCA accomplie se souvienne des ses propres snobismes et manies. Toujours, quelque chose dans son récit touche et transporte. On sourit, on opine du chef, on se sent mis en cause. On compatit, parce que soi-même, on n’est jamais parvenu à dépasser la page dix de Voyage au bout de la nuit. On se sent rassuré parce qu’on se dit que malgré un parcours de lectrice impressionnant, Annie François n’a pas tout lu et admet des rejets, des trous des plus conséquents. Qu’elle ne ressent aucun besoin de justifier. Elle se contente de les raconter. Elle a un rapport sensuel au livre, des coups de cœur et des haines qui sont transposables. Elle a, aussi, une tribu d’amis lecteurs qui font beaucoup penser à ce qui, parfois, se passe sur les blogs (j’aimerais bien savoir d’ailleurs, ce qu’elle pense de ce phénomène).
Et puis, rien que pour les coups de cœur, les récits de lectures, les admirations clamées, la lecture vaut le détour. Il m’est venu des pulsions subites de parcourir les rayonnages de la bibliothèque, de courir en librairie ! Et l’envie d’avoir, moi aussi, des planchers qui tanguent !
Ce texte déborde tellement de l’amour des livres, des textes et des mots qu’il donne envie de persister dans le stupre et le lucre. A bon entendeur…

"Pour offrir il faut acheter. Donc aller dans une librairie.[…] Je n’y vais que quand j’ai un titre en tête. Même dans ce cas, j’en ressors avec au moins trois livres. Sinon, comme les boulimiques évitent la devanture des pâtisseries, je me détourne des vitrines des libraires pour éviter les fringales d’entraînement, les achats compulsifs qui ne feraient qu’augmenter l’immense pile d’attente qui vacille près du lit : sûr, les ouvrages se vengeraient en me dégringolant dessus pendant mon sommeil. »
Toute ressemblance…
 
Les avis de Gachucha, Allie, KalistinaYue Yin,  Gambadou, ... 


Annie François, Bouquiner, Seuil, 2000, 198 p.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pascal 28/01/2008 20:44

Tu me donnes envie de le relire. J'avais adoré !

Chiffonnette 30/01/2008 07:37

Encore mieux! Personnellement je ne sais pas si je le relirai! Sans doute pour les références qu'elle cite et quelques passages de ci de là...

Gachucha 26/01/2008 14:01

J'ai adoré ce petit livre, et je me suis retrouvé dans plein de choses . D'ailleurs j'en ai un exemplaire d'avance pour offrir !

Chiffonnette 27/01/2008 09:42

Ca me rappelle quelque chose!! ;-)

Laconteuse 25/01/2008 23:01

Je viens juste de mettre l'avis sur mon blog. Je me suis retrouvée dans certains passages du livre et d'autres beaucoup moins. Mais il est clair que toute LCA devrait le lire au moins une fois ;-)

Chiffonnette 26/01/2008 08:15

Je vais voir tout de suite!!! Je crois que l'atout principal du tout est que c'est un roman consacré tout entier au vice de la lecture! Maintenant,  c'est sûre que son regard sur les bibliothèques m'a ... passablement agacée!

Caro[line] 25/01/2008 19:37

J'ai été beaucoup moins emballée que toi par ce livre-là... J'y ai trouvé quelques réflexions pertinentes, mais je ne suis pas arrivée à passer au-dessus de son snobisme, de son style...

Chiffonnette 25/01/2008 21:17

C'est quelque chose qui m'a assez peu gênée même si parfois je me suis sentie un peu heurtée! Mais je comprends très bien ce que tu veux dire! Il y a quelque chose, surtout dans le choix de ses exemples!

Florinette 23/01/2008 12:06

Il figure déjà sur ma liste et à chaque fois j'en repousse l'achat, mais là, je sens que c'est le moment !! ;-))

Chiffonnette 23/01/2008 20:17

Inutile de résister polus longtemps alors! C'est que c'est pile le moment! Par contre, rien ne dit qu'il ne va pas rester longtemps sur la fameuse pile!! ;-)