Fraise et chocolat

Publié le par Chiffonnette

143711026-ee0b64e8dd.jpg
Premières semaines d’une passion amoureuse entre France et Japon. Il est écrivain, elle est auteur de bande dessinée. C’est un fol amour charnel, le début d’une relation amoureuse au long court.
 
Voilà une bande dessinée intrigante et hautement érotique. Dès le début le ton est donné : ils se désirent sans savoir encore s’ils s’aiment. Et pour s’envoyer en l’air, ils vont s’envoyer en l’air ! Tout en se demandant petit à petit où tout cela va les mener, si l’amour va durer.
On suit les interrogations de l’héroïne qui est sans doute aussi l’auteur, ses envies soudaines. Le ton décomplexé est agréable, le regard un brin ironique et tendre aussi. Après tout, quand on aime, le ridicule est loin de tuer ! Et Aurélia Aurita n’hésite jamais. C’est d’ailleurs souvent drôle.
Bizarrement, alors que le propos pourrait sombrer dans le graveleux, il n’y a rien de vulgaire dans tout cela.
Sans hurler au génie, j’ai passé un bon moment pour lequel je dois remercier Emeraude ! Je lirai avec plaisir le tome 2 ! Histoire de savoir ce que deviennent nos deux tourtereaux et leurs expériences !
 
Les avis se suivent et se recoupent: Buzz littéraireLaure, Clarabel,  Emeraude, Michel...
 

Aurélia Aurita, Fraise et chocolat, Les impressions nouvelles, 2006, 142 p.
 

Publié dans Bulles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

malaurie 26/01/2008 01:02

Vive la luxure !!!

Chiffonnette 26/01/2008 08:17

Ca dépend à quelle heure de la journée... mais... yep! ;-D

Emeraude 23/01/2008 10:11

moi aussi j'aimerais bien lire le tome 2!!! mais je ne l'ai pas :-( et de rien, évidemment !

Chiffonnette 23/01/2008 20:17

Je vais essayer de mettre la main dessus en bib!!

canthilde 22/01/2008 17:14

Ca m'intéresse beaucoup plus que les fantasmes de collégiennes lubriques à la japonaise ! Et, en même temps, après avoir vu quelques planches, j'ai peur de me sentir nulle... en comparaison...

Chiffonnette 22/01/2008 19:54

Ben l'intérêt, c'est qu'elle présente ça sous un angle tellement peu sérieux qu'on ne se sent pas... mal à l'aise! C'est sa manière d'envisager le sexe, et l'absence de jugement qu'elle y met laisse à penser qu'elle ne voit là aucune "compétition"! Ceci dit, il y a quelques idées à glaner! ;-)