Un pied, deux pieds, trois pieds... Tiens, quatre pieds!

Publié le par Chiffonnette

 

Un lieu incertain

 

17 pieds et autant de chaussures gisent devant le cimetière de Highgate. Quelques courses poursuites, deux ou trois morts atroces, un voyage, une fusillade et des pelletées de nuages plus tard, Adamsberg va trouver le fin mot de l'histoire.

 

Il y a des livres dans lesquels on se glisse comme dans une paire de vieilles charentaises. Confortables, chaudes, agréables, on les retrouve les soirs de froid avec un plaisir immense. C'est exactement ce que je ressens avec chaque nouveau roman de Fred Vargas. Moi qui ne lis guère de polars en règle générale, je me jette dessus avec un bel appétit et il m'arrive même de relire les opus précédents, juste pour retrouver le temps de quelques pages mes héros préférés! Car c'est bien de retrouvailles dont il s'agit!

Evidemment, rien de nouveau sous le soleil: ceux qui n'aimaient pas Fred Vargas ne changeront pas d'avis, ceux qui l'aimaient resteront sur leurs positions! On retrouve ce style agréable, ces histoires sans queue ni tête, ces rebondissements improbables, cette galerie de personnages invraisemblables.

Fred Vargas nous entraîne en Angleterre, puis en Serbie après nous avoir baladés au Canada, utilise avec un certain talent le mythe du vampire en rationnalisme, peurs et croyances ancestrales. Elle prend le temps d'allusions à la situation politique et sociale, de quelques réflexions sur le monde comme il vient. On sourit, on rit parfois franchement, on se laisse prendre et on termine les 383 p. du roman sur les chapeaux de roues avec un pincement au coeur à l'idée qu'il faudra attendre encore un sacré moment avant de retrouver le pelleteux de nuages et sa fine équipe!

 

L'avis de Jean-Marc Laherrère dont je découvre le blog. Celui de Cathe et celui de Cathulu

 

 

Fred Vargas, Un lieu incertain, Viviane Hamy, 2008, 383 p.

 

 

Publié dans Polars

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

amanda 16/07/2008 09:11

bon ben je ne lis pas alors ;-))

Chiffonnette 16/07/2008 21:05


Pooouuuuqqqquuuuoiiii!!!! Serais-tu insensible au charme adamsbergien??????? ;-)


Françoise 16/07/2008 07:22

Je suis fan de Vargas et j'attendrai comme d'hab qu'il sorte en poche.

Chiffonnette 16/07/2008 21:05


J'ai de la chance, papa Chiffon est un fan! J'ai profité des vacances pour lui piquer!


maijo 15/07/2008 18:39

Je l'ai refermé avec la même impression que toi, pas plus tard qu'hier soir.

Chiffonnette 16/07/2008 21:03


C'est vraiment trop cruel de la part de Fred Vargas! Nous faire languir comme ça! Du coup j'ai relu certains des anciens pendant mes vacances!


cathulu 15/07/2008 10:34

ta conclusion est , héals :) , fort juste !

Chiffonnette 16/07/2008 21:02


Cette attente est atroce, n'est-ce pas?