Sans parler du chien... Et du chat... Et de la potiche...

Publié le par Chiffonnette

a9a651fa81cd4cbef173f80c07ecadc5.jpg

 

Un chat victorien, des essuie-plumes, une potiche, un canot, un professeur amphibie, quelques poissons de collections, des esprits, des bombes incendiaires, tels sont les moyens qu’emploie le continuum pour tenter de redresser la mystérieuse anomalie qui pourrait bien provoquer la fin de l’humanité. Mais est-ce bien la faute de miss Kindle qui a ramené au 21e siècle un chat victorien ? L’intervention de Ned Henry, passablement déphasé par ses sauts en série dans le passé va-t-elle réellement permettre de trouver une solution au problème ? Sans parler du chien… Et de l’obsession de lady Schrapnell pour la cathédrale de Coventry et l’introuvable potiche de l’évêque !

 

Et bien, voilà un roman qui vaut son pesant de cacahuètes et qui a bien mérité les nombreux prix qui l’ont récompensé ! Connie Willis utilise avec brio le voyage dans le temps pour construire une intrigue foisonnante et drolatique. Rendant un hommage avoué à la littérature anglaise, elle s’amuse à utiliser tous les clichés littéraires et historiques possibles et imaginables pour perdre aussi bien ses personnages que ses lecteurs ! Imaginez donc un instant un voyageur dans le temps complètement épuisé, rendu lyrique par le déphasage induit par les sauts, et perdu dans une Angleterre victorienne dont il ne connaît pas le début des conventions. Continuez avec une historienne trempée et fermement décidée à protéger un chat mangeur de poissons de collection ! L’un adore Trois hommes dans un bateau, l’autre se passionne pour les romans policiers des années 30. Ajoutez encore un professeur d’Oxford excentrique noyé par un collègue suite à une dispute sur les forces qui dirigent l’histoire. Un chien qui grimpe aux arbres. Un majordome lecteur. Une jeune fille totalement écervelée. Une matrone fascinée par le spiritisme. Un chien prénommé Cyril. Secouez bien le tout, soupoudrez de quelques personnages secondaires tout aussi farfelus et vous obtiendrez Sans parler du chien ! Ou comment un minuscule détail peut définitivement faire basculer l’histoire de l’humanité. Vous vous demandiez pourquoi Waterloo ? Et bien vous obtiendrez moult réponses ! Pourquoi la cathédrale de Coventry dû brûler ? Là encore, vous aurez la solution !

Maîtrisé de bout en bout, ce roman est un petit bijou d’humour anglais jouant sur le décalage entre des voyageurs dans le temps complètement dépassés par les événements et une bonne société victorienne embourbée dans les kermesses, les sels et les séances de spiritisme !.

 

L'avis de Fashion que je remercie pour le prêt!  

Connie Willis, Sans parler du chien, J’ai Lu, 2003, 573 p.

Commenter cet article

canthilde 25/08/2008 21:06

Un de mes coups de coeur de l'année ! C'est hilarant, totalement absurde, avec un hommage à la littérature anglaise en prime. Tous les passages avec le chat m'ont beaucoup fait rire. Sur ce, j'avais lu le Grand Livre, première intrusion de Connie Willis dans les voyages temporels, mais moins prenant (confus, moins drôle).

Chiffonnette 26/08/2008 09:53


J'hésite effectivement à lire Le grand livre! Peut-êtr eplus tard! Mais je suis tout à fait d'accord avec toi sur Sans parler du chat! Je crois que c'est le chien qui m'a fait le plus rire, et le
sans-gêne avec lequel lui et le chat squattent le plumard du narrateur!


Manu 21/08/2008 12:04

Je ne suis pas très SF normalement mais celui-là me tente énormèment, du moins ton billet est très alléchant ! Je note !

Chiffonnette 24/08/2008 21:10


Qui n'aime pas la SF n'a pas trouvé le genre de SF qu'il apprécie! Sans parler du chien est un bon roman pour découvrir le genre!


SBM 20/08/2008 09:35

Mazette, je ne l'ai pas encore lu celui-là !

Chiffonnette 24/08/2008 21:08


Alors vite, vite, vite!!!


fashion 20/08/2008 08:41

Ravie de lire un avis aussi enthousiaste!!! :)))

Chiffonnette 24/08/2008 21:08


Mon enthousiasme me perdra mais je ne peux pas m'en empêcher quand j'ai aimé un roman! ;-)


yueyin 19/08/2008 16:15

il est déjà dans ma pal celui-là... même pas besoin de noter :-)))

Chiffonnette 24/08/2008 21:05


Espèce de LCA va!! ;-D