Là où vont nos pères

Publié le par Chiffonnette

Coup de cœur. Cet album est une pure merveille et un bel OBNI (objet bédéphorme non identifié). Un père de famille part un jour vers une mystérieuse destination pour continuer à nourrir les siens.
C’est une remarquable fable sur l’immigration, rendue universelle par le monde onirique qu’invente l’auteur et par l’absence de parole. C’est en effet une des principales caractéristiques de cette œuvre : pas de bulles ! L’exercice était casse-gueule mais on peut reconnaître à Shaun Tan sa maîtrise de la narration. Et un talent immense pour l’illustration. Certaines des planches laissent muet d’admiration. J’en suis restée baba et toute émotionnée!
En plus de ça, pas de pessimisme, pas de drame, juste l’espoir. Tout est bien qui finit bien, ce qui permet de s’évader un petit peu d’un monde où les expulsions commencent à la sortie des écoles. Le tout sans démonstration pesante : le lecteur doit deviner, ressentir. Et c’est là une des principales forces de cet album : la moindre vignette est un monde en elle-même.
 
Là où vont nos pères, Shaun Tan, Dargaud, Long courrier, 2007.

Publié dans Bulles

Commenter cet article

sylvie 30/06/2007 16:25

ca y est! je l'ai lue, une vraie merveille !

sylvie 03/06/2007 09:56

Oui... j'en entend beaucoup parler, et ton message confirme mon envie d'aller chercher cette BD.

malaurie 21/05/2007 00:25

Merci pour cette découverte...

Chiffonnette 21/05/2007 14:21

Mais de rien! J'y ai pris, après tout un immense plaisir!