Cari Poulet

Publié le par Chiffonnette

LA spécialité familiale ! Suis-je magnanime tout de même de vous la donner. C’est que j’ai du me dépatouiller toute seule moi en regardant papa couper, trancher, touiller et faire sauter et en copitant dans des bouquins pour compléter ! M’enfin, y’a pas de raison que tout le monde galère.Attention, c'est la version zoreille du cari! Je n'ai jamais mis les pieds à la Réunion! Ne venez pas me faire un procès!
Avant toute chose sachez qu’il n’y a PAS de proportions. Tout est affaire de goût. Le sens du vent, le cri de la mouette, le vol du coléoptère ont également une influence. L’avantage, c’est qu’on ne mange jamais le même cari. Autre avertissement : vous en avez pour 3 bonnes heures, mais à l’arrivée de quoi nourrir un régiment. Testé et approuvé par des tablées d’ingénieurs mesdames, c’est vous dire !
 
Première étape, le plat lui-même pour toujours approximativement 6 personnes (certaines choses ne changent pas, mon approximativeté par exemple, et je me fiche que ce mot n’existe pas) :
-          un escalope de poulet par tête de pipe, voire deux si les appétits sont féroces, plus quelques pilons. Si vous êtes d’humeur à dépiauter un vrai poulet entier, allez-y, ne vous gênez pas, je regarde ;
-          un demi kilo d’oignons émincés surgelés du copain Picard, ça prend moins de temps que d’éplucher et émincer (veni, vidi et ai pleuré toutes le larmes de mon corps ; les oignons ont gagné plus de fois que je ne veux me le rappeler) ;
-          une tête d’ail et plus si affinité
-          un mélange piment-combava (se trouve dans les bonnes épiceries exotiques) ou alors du VRAI piment (pas les machins moulus du supermarché mais faites gaffe à vos muqueuses, c’est virulent c’est petites bêtes là). Le combava, je n’ai plus jamais réussi à en trouver dans notre douce France ;
-          un morceau de gingembre
-          du curcuma
-          environ un demi kilo de tomates : si vous n’êtes pas d’humeur, des tomates entières en boite font l’affaire. Sinon, à vos couteaux.
 
Faites dorer le poulet à part sauf si vous avez une grannnnnnde marmite. L’idéal est de le faire revenir dans la marmite après avoir fait dorer les oignons, l’ail, le curcuma et le gingembre émincé dans de l’huile. C’est vous qui voyez. Quand tout est dans la marmite, rajoutez les tomates, mouillez à hauteur et laissez mijoter.
 
Je vous entends d’ici : « Mais c’est pas si long !!!! » Mais ce n’est pas fini !!!
 
Pour la suite, deux boîtes de haricots rouges. Personnellement, je les fais réchauffer avec une pointe de gingembre pour la route. Et une casserole de riz (j’utilise du thaï, vous faites ce que vous voulez).
Et enfin, les rougails, ces joies petites sauces qui se mangent avec. Mes préférées :
-          le rougail mangue : une mangue verte, ou deux, ou trois (ça dépend si vous aimez la mangue. Moi oui), un ou deux oignons, gingembre, huile, sel et piment (je conseille de mettre le piment à part, à moins que vous ne soyez créole ou habitué à vous arracher la bouche). On émince le tout, on mélange dans un joli bol et on met à table avec une cuillère pour le service.
-          le rougail tomate : même principe avec des tomates ;
-          le rougail avocat : un conseil, mûrs les avocats, sinon c’est la galère. Toujours le même principe. J’y ajoute un filet de citron vert ou jaune ça dépend de ce que j’ai sous la main et de mon humeur.
-          le rougail aubergine : faire griller l’aubergine au four, ôter la pulpe et la ménager avec les mêmes ingrédients que précédemment.
 
On met le tout à table, on met un peu de tout dans les assiettes et je pense que vous maîtrisez la suite !
ps: cousine Elisabeth qui est vraie réunionnaise a une vraie recette! Je vais aller voir puisqu'elle m'invite (miam) et j'améliore la mienne! Mais même si c'est comme la chicorée pour le café, ça reste bon, promis!

Publié dans Papilles en folie

Commenter cet article

akialam 29/12/2007 10:32

Oh, un ti recette la réunion!!!! Excellent le cari. En tant que bonne zoreil, j'ai encore un peu de mal à maîtriser les proportions, mais après trois ans là bas, j'ai quand même fini par avoir des notions!

J-Louis 31/08/2007 22:50

 Bonjour. Le combava j'en trouve dans une boutique thailandaise

Elisabeth 19/05/2007 13:36

petite précision: les gratons à la Réunion ne sont pas les grattons comme on dit ici (genre de petits morceaux de lardons ! ce sont des gros bouts de peau de cochon grillés!! ce qu'on appelle en Espagne: Cortesas ! c'est beige et là bas on le prend en apéro comme des chips! c'est beige et ça fait penser à une chips aux crevettes qu'on a dans les resto chinois, mais en + épais! Gros bisous!!(bave pas trop sur le clavier ! il aime pas ça ! lol)

Elisabeth 17/05/2007 19:36

Le rougaille graton bin il faut des grattons ! lol mais j'en ai que trés rarement trouvé en France!! (sauf chez le chinois à plan de campagne où on trouve aussi des combavas d'ailleurs!!)tu fais comme un rougaille tomates et tu rajoute des gratons pilés en fait ! (avec les tomates)Et le porc coca je te l'avais fait chez toi à Aix c'est ça??En ce moment ma folie c'est le poulet coco à la créole et à l'indienne aussi !! c trop bon les 2 ! hihi bisous !

Chiffonnette 17/05/2007 21:01

J'en salive et pourtant je viens de manger!

Youpala 16/05/2007 17:50

Testé et approuvé en de nombreux lieux en France!!Merci pour la recette, et pour les heureux souvenirs qu'elle remue dans la casserole!

Chiffonnette 16/05/2007 18:40

Mais de rien Youpala, il était temps quand même!