Tenir le déséquilibre

Publié le par Chiffonnette

Au rang de mes lectures de cette semaine de vacances ma foi fort productive, L'équilibre des paradoxes de Michel Pagel. Une lecture très agréable. Et je ne suis pas de parti pris du tout, même si j'aime M. Pagel ne serait-ce que parce qu'il traduit Neil Gaiman.

Une bande d'aventuriers de tous poils et de voyageurs du temps non volontaires se trouvent aux prises avec un paquet d'emmerdements et de paradoxes temporels. Parviendront-ils à sauver le monde?

En tout cas, il essaient très fort tout au long des 434 p. Michel Pagel ne s'encombre certe pas de vraisemblance (de toute manière, ce genre d'accessoire ne sert à rien) et fait intervenir des bourgeois, un Hun et quelques sarrasins, des vendeurs d'esclaves, des humains génétiquement modifiés, des pirates, des mères maquerelles et quelques voitures et autres moyens de locomotion, une hippie très enfumée et une cyborgue. Avec tout ça, pas le temps de s'ennuyer. D'autant que le tout ne manque pas d'humour. J'ai aimé le fait que Pagel utilise une page d'histoire assez peu connue et la succession de journaux intimes, mémoires et autres de quatre des personnages principaux qui donne un récit vivant et enlevé. Le choc des époques ne manque pas de saveur. Ce n'est pas du K. Dick, mais on tremble, on rit, on larmoie un peu. On sent que Pagel s'est amusé à l'écrire et à changer de manière d'écrire à tous les chapitres. C'est un peu de la SF, un peu steampunk, un peu du Dumas matiné de Féval. Sympatique. Et en plus il y a une nouvelle gratuite!

Mention spéciale à Romaric et à son vocabulaire, à Adriana et son instinct meurtrier, et surtout,  surtout, à Sophie et ses petites pilules.

Cuné a aimé, Chimère aussi

Michel Pagtel, L'équilibre des paradoxes, Denoël, coll. Lunes d'encre, 2004, 434 p.

Commenter cet article

Flo 29/05/2007 19:44

Il est dans ma PAL : merci Chimère ! Sûrement au programme des grandes vacances mais pas avant (enfin, c'est bientôt en fait ;-)

Chiffonnette 29/05/2007 20:16

C'est excellent pour les vacances! Un bon texte léger sous les cocotiers!

fashion victim 26/05/2007 12:34

Je suis bien d'accord pour le côté traumautisant du grand Philip : moi, toutes ses nouvelles paranoïaques qui tournent autour de l'identité (ok, ça fait un paquet), m'ont grandement impressionnée! Mon premier K. Dick c'était Ubik, j'avais 15 ans aussi et je n'avais pas tout compris mais quel choc! Je ne m'en suis jamais remise...

Chiffonnette 26/05/2007 15:34

Même chose! De toute façon, lire un titre de ce monsieur est toujours un choc quel que soit l'âge! Et bizarrement on y revient toujours!

ekwerkwe 26/05/2007 10:53

C'est très beau, ça! "une bibliothèque parallèle"... Il faudra que je donne l'expression à mes petits camarades de jeu, vendredi prochain.;-)L'explication: kalistina et moi sommes bookcrosseuses, et l'une des très bonnes idées du BC, c'est de faire tourner les livres en "rings". Dont celui-là.

Chiffonnette 26/05/2007 11:46

Je crois que je vais me mettre au bookcrossing moi! Parce qu'attendre que les nouveautés arrivent en bibliothèque, c'est le supplice de Tantale pour le moins!

ekwerkwe 26/05/2007 01:09

J'attends mon tour, l'exemplaire de kalistina circule par chez nous, dans le Sud... et avec deux fois plus d'impatience maintenant que j'ai lu ta note! Et je reviendrai te dire ce qe j'en ai pensé, dans... pas trop trop longtemps, j'espère!!

Chiffonnette 26/05/2007 09:25

Caroline: tu ne devrais pas être déçue!
Ekwerkwe: une bibliothèque parallèle? Quelle chance! Je lirai ta note avec grand plaisir!

Caroline 25/05/2007 21:45

Voilà qui m'a l'air prometteur, je note !