Chou chou choux

Publié le par Chiffonnette

Avec tout le bien que j'avais entendu dire ou lu de ce roman, je me suis dit que ce serait dommage de passer à côté! Et bien m'a pris de l'ouvrir!

L'histoire est toute simple: Bérangère et Vincent se marient. Toute la famille et les amis sont présents. Chque chapitre présente le point de vue d'une personne différente: petite fille d'honneur, prêtre, parents proches ou éloignés, amis.

Tous les chapitres ne se valent pas. Par exemple, celui qui est consacré à Damien, l'ami célibataire avec qui on espère caser les soeurs non encore mariées ne m'a pas fait plus d'effet que ça. Mais les autres sont assez extraordinaires: la petite Pauline qui porte son regard d'enfant sur le couple de ses parents et les petites vilenies des adultes, le marié lui même, ses doutes et des peurs, la mariée et sa grand-mère par exemple. Assez extraordinaires même si la révélation finale et les dernières lignes flirtent avec le sirop, ce qui est dommage.

Toutes les failles des relations familiales, des relations de couple se révèlent. Le regard de Blandine Le Callet est à la fois aigu, presque acerbe, et incroyablement tendre. Bien sûr on ne se reconnaît pas dans tous les aspects de ce mariage de grands bourgeois, mais nous avons tous je pense assisté à ces cérémonies et fêtes où bien des tensions et des inimitiés remontent à la surface. Rien n'est épargné et c'est à la fois très drôle et émouvant! La célibataire que je suis a fini par se dire que finalement, un simple passage devant monsieur le maire et une bonne bouffe toute simple ne serait pas un mal! Rien de très original, mais une bonne lecture donc, sauf avant le mariage!

"La pièce montée arrive, sur un plateau immense porté par deux serveurs. Il voit osciller au rythme de leur marche cette tour de Babel en choux à la crème surmontée du traditionnel couple de mariés [...]. Il se demande qui a pu inventer un gâteau aussi ridicule [...]. Il paraît que si le gâteau est monté trop tôt, les choux se detrempent et s'affaissent, le caramel se dissout et tout dégringole. C'est peut-être ça, le mariage, au fond: vous êtes bien mignons aujourd'hui, mes petits mariés, mais attendez encore un peu: votre joli petit couple va en prendre plein la figure, et vous allez vous ramasser en beauté."

D'autres avis: Laurent , Tamara, LaureClarabel, Gambadou...

Blandine Le Callet, Une pièce montée, Stock, 2006, ed. LdP, 2007, 252 p.

Commenter cet article

valdebaz 27/05/2007 11:23

Un premier coucou chez toi je crois. Effectivement, c'est un livre plaisant et comme tu dis, on s'y reconnaît un peu à un moment ou à un autre. Entre 2 livres moins "légers"... Je suis tes péripéties du swap ! ;)) Mais où est passé ce colis ?

Chiffonnette 27/05/2007 19:36

Ouip! Je me souviens notamment d'un mariage... En tout cas, ça fait du bien! Et je sais où est le colis. Donc ouf, tout va bien!

Tamara 27/05/2007 08:46

Je suis d'accord, ça ne donne pas envie de se lancer dans un "tralala" aussi compliqué !!! :-) Le livre est plaisant, sans être incontournable... 

Chiffonnette 27/05/2007 09:13

Une bonne lecture de vacances! Je crois que ça fait sourire parce qu'on a tous assisté à des mariages!