Tistou et le sécateur rouillé

Publié le par Chiffonnette

Lilith Colette a décidé de vendre maison et jardin familial. Elle l'a caché à ses enfants et ne compte pas le leur dire avant d'avoir saccagé et passé par pertes et profits les vestiges de sa vie. Mais voilà que Barbara, une de ses quatre enfants décide d'épouser un barman de l'hôtel voisin. Et que Caspar, le compagnon de son fils, décidé à la contrarier, lui offre un mariage somptueux. C'est le début de la fin...

 

Et c'est abominablement drôle et grincant. Anne Fine met en scène des personnages tous plus enfermés les uns que les autres dans leurs petites vies, leurs petits égoïsmes, leur lâcheté et leur méchanceté. On a d'un côté une vieille femme aigrie, une mère indigne qui assume l'absence d'amour qu'elle ressent pour ses enfants. On a de l'autre une belle bande de névosés enfermés dans des souvenirs depuis longtemps morts et totalement dominés par une mère qui les détruit à petit feu. Chacun dressant le portrait des autres, je vous laisse imaginer ce que ça donne. Des pages suintantes de méchanceté, de fiel, d'ironie. Tout part à vaux l'eau jusqu'à un mariage qui voit en guise de point culminant une course de fauteuils roulants, la révélation de l'identité cachée du marié, le vol d'une pelleteuse et la destruction d'un patrimoine historique sans pareil.

Derrière l'ironie, point le portrait désenchanté et la souffrance d'une femme qui a gâché les plus belles années de sa vie à vivre une vie de famille ne lui convenant pas. Pointe aussi le désenchantement et la médiocrité de la vie de petits bourgeois, tous marqués par leurs petits ou grands drames cachés, par leurs mensonges et les masques qu'ils utilisent.

 

L'ensemble est assez inégal, parfois un rien trop cru, la fin un chouilla décevante, mais mais la lecture globalement tellement joussive que ce serait dommage de passer à côté.

Ane Fine, Dans un jardin anglais, Ed. de l'Oliver, 1994, 255p.

Commenter cet article

Gachucha 02/06/2007 18:59

J'ai déjà noté "Le tyran domestique", j'ajoute ce titre. Je suis fan de ses livres jeunesse ("Le chat assassin" bien sûr mais beaucoup d'autres aussi!)

Chiffonnette 02/06/2007 21:36

Je n'ai pas lu grand chose d'elle en jeunesse, mais du coup je vais m'y mettre! Il n'y a pas de raison que ce soit moins drôle! Et puis j'avoue, j'ai craqué et je me suis offert Les confessions de Victoria Plum (mais en occasion!)! :-/ Indécrottable jusqu'au bout!

Florinette 01/06/2007 17:57

Si c'est désopilant à souhait, ça m'intéresse aussi !!! en plus, je découvrirai pas la même occasion l'auteur ! ;-)

Chiffonnette 01/06/2007 18:41

@Caroline: tu ne vas pas être déçue je pense! C'est parfois même tellement grinçant qu'on ne sait plus trop s'il faut rire!
@ Cathulu: effectivement, Lilith qui se venge sur ses rosiers est quelque chose qui vaut le détour! Moi c'est plutôt le chocolat personnellement, mais je suis très tolérante en matière de manière de passer ses nerfs!
@Fashion victim: tu ne devrais pas être déçue non plus!
@ Musky: c'est effectivement le premier roman d'Anne Fine que je lis. C'est amusant parce que quand j'ai lu la critique de Valdebaz, je l'avais déjà emprunté! Et je vais m'empresser de mettre la main sur d'autres de ses romans!
@ Florinette: je ne sais pas si c'est le meilleur pour commencer, mais j'en suis plutôt ravie personnellement!

Musky 01/06/2007 16:30

C'est le premier livre que tu lis d'elle ? Je crois que je vais le noter.En fait, ça fait un moment que j'ai envie de lire ses romans mais je ne savais pas par lequel commencer.Valdebaz vient de faire une critique sur le Tyran domestique.

fashion victim 01/06/2007 09:21

Noté donc...

cathulu 01/06/2007 08:35

Il faut tout lire  de cette auteure ! j'adore lamère qui détruit son jardin !:)