Labyrinthes familiaux

Publié le par Chiffonnette

Une fois de plus Heri m'a coiffée sur le poteau mis ça ne va pas m'empêcher de dire ce que je pense de ce roman!

C'était bien, c'était beau, c'était émouvant et tout et tout. Une vraie belle découverte. Dès l'instant de sa conception, Ruby Lennox raconte sa vie et celle de sa banale famille anglaise. Sauf qu'aucune famille n'est banale et que toutes cachent plus ou moins bien leurs drames, leurs souffrances et leurs déchirures.

Kate Atkinson entremêle avec une grande habileté passé et présent. Elle raconte la vie comme elle vient avec ses successions de mariages, d'enterrements, de naissances, de rentrées scolaires et de vacances, de fuites et de retrouvailles. Les choses prennent sens chapitres après chapitres, des liens se révèlent entre des personnages qu'à priori rien ne rapproche. C'est fascinant de voir l'histoire de cette famille prendre forme à travers les vies des femmes de la famille. Une bonne centaine d'années d'histoire d'Angleterre et d'Europe, deux guerres mondiales et les transformations de la société par une accumulation de petits épisodes.

Et s'il n'y avait que ça! La voix de Ruby, toute en clairevoyance, en humour et en amertume distille le rire et les larmes. Son regard sur ce qui l'entoure est absolument sans concession. De la voix de l'enfant à celle de l'adolescente puis de l'adulte, on ne perd jamais ce regard chargé d'une souffrance qui s'ignore. Elle n'épargne rien du poids des bonnes manières et des coutumes d'une classe moyenne qui se veut respectable et qui n'en reste pas moins pitoyablement vulgaire et étroite. Aucune petitesse, aucun ridicule ne lui échappe. Et on rit alors que ces vies qui s'égrennent sont somme toute d'une tristesse insondable.

J'ai envie de poursuivre ma découverte de cet auteur.

La belle critique de Kalistina, celle de Cuné, celle de Heri

Kate Atkinson, Dans les coulisses du musée, Ed. de Fallois, 1996, 348 p.

Commenter cet article

Sophie 23/06/2007 00:06

As-tu lu "dans les replis du temps"? Ce fut ma seule tentative Atkinson et bof, vraiment bof. Mias la majorité des lecteurs adore cet auteur, ça vient peut-être de moi.

Heri 06/06/2007 21:55

Rigolo de voir que nous lisons presque les mêmes livres en même temps :-D.
Je suis totalement d'accord avec ta critique, j'ai adoré l'humour de Kate Atkinson (les répliques de Patricia à sa mère !). Et l'histoire bien que plutôt simple nous fais passez tellement d'émotions.

Chiffonnette 07/06/2007 19:51

J'ai trouvé ça vraiment marrant j'avoue! Du genre "quoi? Encore? Mais c'est pas possible!!" Je suis d'accord avec toi sur les répliques de Patricia. Il y a quelques perles d'humour (très) noir quej'ai trouvé réjouissantes!

Musky 06/06/2007 12:43

Celui-ci, c'est mon préféré de Kate Atkinson !! Je les ai tous lus. Il me semble que c'est son premier roman, alors pourquoi ne pas les lire dans l'ordre où elle les a écrits, ça peut être intéressant...

Chiffonnette 07/06/2007 19:50

Je vais essayer en tout cas même si c'est le hasard qui fait parfois bien les choses qui m'a fait prendre celui-ci plutôt qu'un autre! Ca dépendra de ce qui me tombera sous la main!

ekwerkwe 06/06/2007 00:44

Je l'ai lu il y a quelques années, et j'ai adoré, sauf qu'à présent je ne me souviens plus du tout de l'histoire (ou presque). Du coup, toutes ces notes de lecture (je ne sais pas pourquoi, en ce moment, tout le monde en parle) me donnent envie de le relire...
Sinon, j'ai lu d'autres romans d'Atkinson (je ne me souviens plus des titres, bien sûr...), et j'ai moins aimé, mais je ne saurais pas dire si c'est parce que j'ai lu celui-ci en premier ou parce qu'il est effectivement bien meilleur. Enfin, le reste de son oeuvre est quand même très bien. Mais l'agréable choc de la découverte de ce monde si personnel, réutilisé à chaque fois, s'est un peu émoussé, évidemment.

Caroline 05/06/2007 20:40

C'est un de mes romans cultes, il est à la fois drôle, émouvant, et formidablement bien construit, comme tous les livres de Kate Atkinson d'ailleurs !

Chiffonnette 05/06/2007 20:56

J'ai hâte de poursuivre en tout cas!