Quand le blues vous tient

Publié le par Chiffonnette

Très agréablement surprise par ma lecture de Strawbery Shortcakes, j'ai décidé de voir un peu ce que donnent ses autres oeuvres. Dont acte, et critique circonstanciée. On rtrouve dans Blue et Everyday le même dessin relativement destructuré un peu destabilisant au départ, avec des gros plans décalés, et ce trait malgré tout agréable. Seul bémol, la difficulté persistante à reconnaître les personnages. Ou alors je n'étais vraiment pas réveillée, ce qui, en l'état actuel des choses, est tout à fait possible!

 

Blue:chronique de l'amour-passion qui naît entre deux lycéennes. Kiriko Nananan pose un regard toujours sans concession mais tendre sur ces jeunes filles et jeunes femmes qui se cherchent, et sur une jeunesse avide d'expérimenter et sujette aux sentiments les plus exacerbés. Elle traite ici avec finesse de la question de l'identité sexuelle, de l'homosexualité, et interroge son lecteur sur ce qu'est l'amour. Un beau manga.

 

Everyday: Kiriko Nananan se penche cette fois-ci sur les relations de couple avec l'histoire de Miho et Seiichi. Ils s'aiment, ils vivent ensemble, mais Miho s'interroge: doit-elle continuer à entretenir Seiichi qui tente de percer dans la musique au risque de se perdre elle-même, ou retourner vers son premier amour... On a presque l'impression de se retrouver dans un shôjo à la lecture de ce résumé, mais on en est loin je peux vous le garantir! Prostitution, avortement, mariage, travail, tout y passe! Et les hommes n'ont pas plus le beau rôle avec leurs atermoiements et leurs lâchetés que les femmes amoureuses et faibles. Miho avec ses doutes est ausi insuportable que ses amoureux!

 

Bref, voilà qui confirme tout le bien que je pense de cette mangaka! Une belle manière de découvrir la société japonaise contemporaine. Avec un petit faible pour Yesterday, plus abordable que Blue ou Strawberry Shortcakes.

Kiriko Nananan, Blue, Casterman, Sakka, 2004, 232p.

Kiriko Nananan, Everyday, Casterman, Sakka, 2005, 204p.

 

 

Publié dans Côté Soleil levant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article