Où sont les adolescents, lalalala

Publié le par Chiffonnette

En guise de clôture d'une journée pourrie (reprise de la formation, vol de carte bleue, sandales cassées, boutons en tout genre, etc.), je me suis offert une virée à la bibliothèque et la lecture de quelques bons romans ados. Dont acte, du plus drôle au plus dépressif.

  Marie Desplechin, Jamais contente - Le journal d'Aurore: le journal intime d'une adolescente comme les autres, Aurore, 15 ans. Elle n'aime pas écire, elle n'aime pas lire, elle n'est jamais contente. Et c'est terriblement drôle. On se croirait revenu au temps de l'acné, des abominables parents et du collège. Avec des exagérations, quelques clichés, mais c'est bon pour le moral.

Extrait: "C'est clair: tout le monde écrit son journal, spécialement les filles, spécialement les filles moyennes. Je le sais. Moi aussi je passe par le rayon livre en entrant au supermarché. Le plus dingue, c'est que les bouquins sont publiés. Les filles en question ont des prénoms américains impossibles, type feuilleton pour gnomes sur M6 - en version française apparemment on en vendrait moins. Le français est juste la vieille langue déprimante, je regrette mais c'est la conclusion universelle. Passez du rayon livres au rayon film, et là, tapez-vous la tête contre les murs: il y a des types pour en faire des films! Dans mon intérêt personnel, je en vois pas pourquoi je lirais les journaux des autres. Moi aussi, j'ai une vie. Je me demande quel genre de film on peut faire avec une vie où il ne se passe rien. Genre la mienne. Une sorte de documentaire animalier, j'imagine. La vie du rat-taupe sur les plateaux d'Abyssinie. En moins palpitant.

  Olivier Adam, Sous la pluie: la mère d'Antoine est belle, elle est adorable, mais elle est étrange, un peu folle. Et usante pour ceux qui vivent avec elle au quotidien. Le regard éperdu et ensible d'un petit garçon perdu sur sa mère et le couple qu'elle forme avec son père. Les peurs, les doutes les angoisses d'un enfant qui gradit, qui tombe amoureux et qui est confronté à la cruauté du monde des enfants. C'est un beau texte.

  Arnaud Cathrine, La vie peut-être: Florian ne se remet pas de la mort de Sofia son amie, sa soeur, sa moitié, son tout. Il refuse, il se perd lui-même et cherche à aller jusqu'au but de son deuil, quitte à se faire enfermer dans l'hôpital psychiatrique où Sofia est morte. C'est là que contre toute attente, il va reprendre goût à la vie.

Un texte magnifique sur l'amitié, la mort, la solitude, sur cet absolu qui existe parfois dans les relations humaines. Juste des mots crus et forts qui essaient de dire la souffrance. Je ne connaissais Arnaud Cathrine que par sa réputation et ses textes pour les plus petits,et j'ai été impressionnée par ce texte. Dur, mais vraiment très beau.

Ils sont tous publiés dans la collection Médium de l'Ecole des loisirs. Par contre, j'ai une question... Pourquoi le happy end est-il la norme dans les romans pour adolescents?

Extrait: "Les seuls moments où je me suis senti vivant, c'est avec toi. La seule seconde de ma vie où je me suis senti vivant, c'est la longue et géniale éternité que j'ai passé à tes côtés, en quelques années. Il y en a qui disent que l'éternité c'est trop long. Les cons."

Commenter cet article

cathulu 20/06/2007 07:05

Effectivement, mauvaise journée mais bientôt l''été (demain) ! Tu m'as  donné envie de lire ce bouquin de Desplechin, les autres aussi mais pas tout de suite...

Chiffonnette 20/06/2007 09:27

Ouf! L'été! J'adore... Tapenade et pastis, platanes et soleil... Pour Desplechin, conseillé pour les temps de déprime! Pour les autres, attendre d'être en forme!

sylvie 19/06/2007 23:38

chiffonnette,  je me suis permise de penser à  toi. tu es le chat! ( va donc voir mon blog un challenge t'y attends) : les 7 secrets...

Chiffonnette 20/06/2007 09:26

Et de trois! Je voudrais m'échapper que je ne pourrais décidément plus! C'est parti pour les 7 secrets donc!

anjelica 19/06/2007 15:14

Et bien c'est vrai, il y a des journées à rester sous la couette ! Pour le reste, je note pour Melle WIKIBIBI qui en effet, trouve que je suis trop vieille, que je lui en demande trop, que la musique que j'écoute est nulle et qui passe de l'euphorie à faire la gueule pendant des heures. Bien entendu la conclusion de tout cela, c'est que les parents sont abominables, c'est bien de se le voir rappeler ! (lol)
 

Chiffonnette 19/06/2007 16:01

Mhhhhh, qu'est-ce qu'ils sont mimis ces ados!! Moi j'ai encore la cote! Mais c'est seulement parce que je suis wonder grande soeur! Et pas maman! ;-)

Sophie 18/06/2007 22:07

Et bien effectivement, sale journée! Mais tu n'as pas choisi des bouquins qui vont te remonter le moral (en tout cas, pas Olivier Adam). 

Chiffonnette 19/06/2007 08:13

C'est vrai mais il fllait que je les rende à la bib rapidement! Dont acte! J'ai attaqué quelque chose de plus marrant tout de suite après! Et avec un bon verre de pastagua...