La maison des célibataires

Publié le par Chiffonnette

 

 

 

Cinq célibataires dans une maison au bout du monde. Cinq célibataires qui commencent à s'inquiéter pour leurs vieux jours. Un célibataire qui décide alors de se marier pour assurer les-dits vieux jours. Mais la fiancée est une marâtre. Riche certes, mais une marâtre. Et les vieux copains n'ont pas dit leur dernier mot.

 

 

Le lecteur (ou la lectrice), lui, n'a pas fini de se tordre de rire! Jorn Riel offre en quelques trop courtes pages un petit conte drôlatique, vaudevillesque et immoral. Une apologie de la paresse et une célébration de la capacité à tromper son monde (gentiment ou presque) pour arriver à faire sa sieste au soleil. On croise des célibataires paresseux et malins, une veuve au tempérament chaud lançant sa rivale par une fenêtre, un administrateur administrant, et quelques autres personnages hauts en couleur. Quelques traits suffisent à leur donner corps et vie dans des situations poussées à leur extrême. Le pire, c'est qu'on se dit qu'il doit bien s'en trouver de parle monde de vieux roublards dans ce genre!

Les accroches de chapitre sont savoureuses, l'écriture enlevée, et mon seul regret que cela ait té trop court! Ne surtout pas bouder Jorn Riel par lui-même à la toute fin! Non seulement le monsieur a une vie fascinante, mais en plus il se fait subir le même traitement humoristique qu'à ses personnages!

 

 

"Une chance, ces dents du commerce, parce qu'ainsi, il n'avait pas à envisager de frais plus tard pour ces outils si fondamentaux à la mastication."

 

Papillon en parle plus que bien ,tout comme Florinette, Valdebaz, Clarabel et Gachucha.

 

Jorn Riel, La maison des célibataires, 10/18, 2006, 75 p.

Commenter cet article

bibouille 30/09/2007 18:51

je cite"Papillon en parle plus que bien ,tout comme Florinette, Valdebaz, Clarabel et Gachucha"salut les copines, et renvoyez-moi l'ascenseur !!

Chiffonnette 30/09/2007 21:03

Et si tu avais parcouru un peu ce blog et que tu connaissais les gens qui sont derrière les claviers, tu saurais que ce n'est pas le genre de la maison... Et que non, ce n'est pas une manière de quémander un retour d'ascenseur, je n'en ai pas besoin et je n'en ai pas l'envie. C'est jsute histoire de dire que je ne suis pas la seule à avoir aimé ce livre. Que des gens que j'apprécie pour les lire et les avoir rencontrés pour certains l'ont lu aussi, voire aimé (ou pas). Et que si j'ai lu ce livre aprés le commentaire qu'ils en ont fait, je ne vois pas l'intérêt de ne pas le dire. Au plaisir de visiter le tien, de blog, ou de site, le jour où tu en auras un...

Elfe 29/08/2007 09:38

Il est dans ma pal! Il me reste plus qu'à me trouver un moment pour le lire!!

Chiffonnette 29/08/2007 14:54

@ Elfe: il faut bien que j'avoue qu'il m'a attendue un sacré moment le pauvre père! Mais j'ai fini par lui faire sa fête!

Florinette 27/08/2007 12:21

Dès que je peux, je continue à explorer l'univers désopilant de cet auteur !!!

Chiffonnette 27/08/2007 20:56

@ Papillon: c'est dur avec toutes ces lectures à faire, ces auteurs à découvrir! Il faudait des journées de 72h!! Ou du temps de travail dévolu à cette activité!
 
@ Michel: oups! J'étais persuadée d'voir répondu à ton gentil petit mot! Maintenant que j'ai retrouvé une neurone en état de fonctionnement, me voià! Tu en devrais pas être déçu en lisant d'autres livres de cet auteur!!

fashion victim 26/08/2007 14:30

Je suis passée à 26... mais j'en ai lu 3, donc 23... Vivement la fin des vacances! :))

Chiffonnette 26/08/2007 18:08

Ma PAL est remontée à 97... J'étais pourtant fière...

yueyin 25/08/2007 22:14

Voilà un auteur que j'ai décidément très envie de découvrir...

Chiffonnette 26/08/2007 18:08

@Yueyin: tu devrais céder, la tentation devrait se transformer en plaisir!!