Vous prendrez bien une tasse de thé?

Publié le par Chiffonnette

C'est délicieux... Délicieux comme une tasse de thé au coin du feu, comme un tailleur tweed, comme un poème de Milton ou une légère bruine. Un brin suranné mais attachant.

Ce roman achevé en 1936 raconte avec un humour dévastateur la vie quotidienne du charmant village de Up Callow dans le Shropshire et de sa communauté bouleversée par l'arrivée d'un mystérieux et beau hongrois célibataire. Mr Tilos se laissera-t-il emporté par la passion de Miss Gay? La si parfaite Cassandra Marsh-Gibbon cédera-t-elle à la passion hongroise et aux costumes tziganes? Adam son époux saura-t-il la reconquérir avec des poèmes de Thompson? Le suspense est insoutenable. Et les crises de fou rire persistantes!

A la lecture de ce pur petit moment de bonheur, on se se demande ce qu'il y a dans l'atmosphère britannique pour produire de tels écrivains! Cette capacité à l'observation, à la critique, voire l'autocritique, cet humour et cette ironie irrésistibles! Par petites touches, Barbara Pym brosse un tableau criant de vérité d'une petite communauté avec ses personnalités, ses petites mesquineries et ses grands bonheurs. Attention! C'est thé, scones et potins! Barbara Pym m'a effectivement fait penser à Jane Austen par certains côtés. Notamment cette capacité à passionner avec peu de choses finalement. Mais autre temps, autres moeurs et autres plumes! C'est aussi l'amour qui intéresse Barbara Pym mais elle le traite de toute autre manière, avec plus de drôlerie et d'acidité! En fait, avec Jane Austen, c'est la campagne anglaise qui vient à nous depuis le 19e siècle, avec Barbara Pym, ce sont les années 20 et 30! Une chose est certaine, je vais aller chiner vers les lettre PY et M des étagères de ma bibliothèque!

Et pour la route: "Elle se moquait bien que le monde entier le sût du moment que personne d'Up Callow n'était au courant"

Barbara Pym, Adam et Cassandra, Salvy, 1989, 235 p.

Commenter cet article

Cécile de Quoide9 28/10/2007 13:43

encore une lectrice conquise par Barbara Pym. La phrase que tu cites à la fin de ton message pourrait très bien s'appliquer à l'univers des blogs...

Chiffonnette 29/10/2007 13:44

C'est vrai, je n'y avais pas pansé sur le moment! J'ai acheté un de ses livres, il m'attend bien sagement sur ma PAL!

Lilly 08/07/2007 12:49

Contrairement à toi, je n'ai pas du tout accroché, je ne l'ai même pas fini tellement il m'ennervait... En fait, je voyais parfaitement, où c'était censé être drôle, mais ça ne m'a pas du tout donné envie de rire.

Chiffonnette 08/07/2007 16:54

L'humour est choses mystérieuse... C'est comme les blagues monsieur madame, je vois où c'est censé être drôle mais ça ne me fait pas rire!  D'où ma compréhension de la chose! ;-)

Allie 06/07/2007 15:50

Ça m'a l'air vraiment bien! J'avais noté quelques titres de Barbara Pym un peu dans le désordre, comme je ne la connaissais pas vraiment... mais je crois que je vais mettre celui-ci tout en haut! ;)

Chiffonnette 06/07/2007 18:14

Il en vaut la peine...J'en ai un autre dans mon sac spécial "je-travers-la-France-en-train", je le garde précieusement pour le retour!

Caroline 04/07/2007 11:23

Voilà un auteur que j'ai très envie de découvrir, je n'en ai entendu que du bien. Je note !

Chiffonnette 04/07/2007 13:52

J'adore, mais j'ai lu des avis plus mitigés! Ceci dit, autant se fiare une idée par soi-même! Conseillé avec une bonne tasse de thé bien fort en tout cas, ça passe encore mieux!

ekwerkwe 03/07/2007 23:45

Je ne comprends pas. Dame Barbara ne squattait pas chez mon bouquiniste (bon...). Et chez mon libraire, elle était vêtue d'une robe toute mochette, alors que tu nous la montres ici splendide dans une création Rivages. Ben du coup je l'ai laissée sur son étagère. Zut.

Chiffonnette 04/07/2007 09:27

Ben apparemment, de fins de stocks en rééditions, il est difficile de savoir ce qui est disponible et où! C'est que la dame a été une oubliée de l'histoire et de la critique littéraire jusqu'à récemment, ce qui explique ce bazar! Mais tu vas bien finir par mettre la main sur une jolie édition! Faut supporter des petites frustrations comme ça parfois pour apprécier encore plus la suite! ;-)