Balade pour un père oublié

Publié le par Chiffonnette

Balade Pour Un Pere Oublie

Une fois n'est pas coutume je vais parler d'une déception. Moi qui suis plutôt bon public (sauf pour Marc Lévy mais ceci est une autre histoire), et qui ai aimé Le magasin des suicides, je suis contrainte d'admettre que je n'ai pas aimé ce opus de Jean Teulé.

Un jeune homme part à la rencontre de dix femmes qu'il a connu dans divers sens du terme, dix femmes qui ne le reconnaissent pas. Tel un petit prince couvert de nuit et d'étoiles, il est à la recherche de son identité.

La construction est intéressante, le propos prometteur. Que devient un homme lorsqu'on ne se souvient pas de lui, losrqu'il est tellement banal et transparent que même celle qui lui a donné la vie ne se souvient ni de son visage, ni de son nom. Mais l'étrangeté des personnages ne fait pas mouche. Le fantastique qui s'instille laisse de marbre. Je me suis ennuyée. Certains passages m'ont laissée perplexe tant par ce qu'ils disent des relations humaines et amoureuses que par leur aboutissement. Voler un bébé, entrer par effraction dans un domicile, agresser... C'est un conte cruel, certes, mais qui contrairement à ce qui était annoncé en quatrième de couverture, ne m'a pas fait rire du tout. La légereté et l'ironie qui faisant la saveur du Magasin des suicides n'a pas fonctionné pour moi dans ce cas.

Yue Yin n'est pas de mon avis, Livrovore non plus.

Jean Teulé, Balade pour un père oublié, Julliard, 1995, 168 p.

Commenter cet article

anjelica 18/06/2007 15:33

De TEULE, j'ai lu Darling il y a quelques années, un livre très fort mais tellement dur que je ne souhaite pas recommencer avec cet auteur !

Chiffonnette 18/06/2007 20:25

C'est plutôt amusant parce que Le magasin des suicides est vraiment très, très drôle! J'ai été très déçue et du coup, je ne pense pas que je vais persister avec Teulé. Chat échaudé...